Que se passe-t-il quand une femme enceinte fume ? – Her Beauty

Que se passe-t-il quand une femme enceinte fume ?

Advertisements

On le sait, la consommation de tabac est un des facteurs principaux à l’origine des troubles de la santé et des complications qui peuvent survenir pendant la grossesse. Logique, puisque le tabac contient plusieurs substances néfastes pour la santé : nicotine, goudron et monoxyde de carbone.

Si on regarde de plus près la nicotine, responsable de la dépendance à la cigarette, elle produit un effet sur les vaisseaux de l’utérus qui se contractent et, par conséquent, diminuent le flux sanguin vers le fœtus. Quant au monoxyde de carbone, il diminue l’apport en oxygène dans le sang et traverse la barrière du placenta, freinant ainsi la croissance du fœtus : il est donc particulièrement dangereux pour les femmes enceintes. Enfin, le goudron est cancérigène et laisse des dépôts dans les poumons : les risques pour le fœtus sont considérables.

Que se passe-t-il quand on fume avant et après la grossesse ?

La cigarette entraîne une baisse de la fertilité chez l’homme, mais aussi chez la femme. Tout d’abord, parce que la production d’œstrogènes diminue et que le cycle menstruel est moins stable, s’accompagnant alors d’une diminution de la qualité des ovules. Ensuite, parce que l’endomètre peut être affecté et empêcher l’embryon de s’y implanter correctement. Le tabac peut aussi provoquer une ménopause précoce.

Lorsqu’une femme enceinte fume, elle est plus vulnérable et exposée à un risque accru de fausse couche et de grossesse extra-utérine. Si elle fume plus d’un paquet par jour, elle a de fortes chances de souffrir d’un placenta « praevia » ou « abruptio », deux troubles potentiellement graves se traduisant par un mauvais développement ou un décollement prématuré du placenta. Fumer pendant la grossesse peut également mener à un accouchement précoce, sans parler des risques de malformations congénitales.

Loading...

Lorsque le bébé naît, son poids est en moyenne inférieur à celui des bébés nés de mères non fumeuses et le risque de décès au cours de la première année de vie est plus élevé. Les nouveaux-nés exposés au tabagisme dès la grossesse peuvent souffrir de microcéphalie (faible périmètre crânien), d’asthme ou encore d’otites à répétition. En grandissant, l’enfant est susceptible de souffrir de troubles physiologiques ou mentaux, d’hyperactivité, de diabète ou encore d’obésité.

La cigarette provoque une forte dépendance et, comme toutes les addictions, il est difficile de s’en passer. Mais ce n’est pas impossible : l’important est la constance et la détermination. Pour certaines femmes, attendre un bébé suffit pour arrêter de fumer, mais pour d’autres, la cigarette est un anti-stress si puissant qu’elles continuent malgré toutes les recommandations. Malheureusement, beaucoup d’idées reçues existent sur le tabac pendant la grossesse : pas de conséquences sur la fertilité ou le bon développement du bébé, possibilité de fumer « un peu »… En résumé, il existe une multitude de raisons pour éviter la cigarette en étant enceinte et, bonne nouvelle, arrêter de fumer au début de la grossesse permet de faire chuter considérablement les risques évoqués précédemment.

Et l’entourage dans tout ça ? Bien sûr, le tabagisme passif est aussi très nocif pour le développement du fœtus. Les particules contenues dans la fumée sont extrêmement volatiles : si le compagnon fume une cigarette sur le balcon par exemple, la fenêtre doit être fermée. Motiver le futur papa à arrêter de fumer pendant la grossesse, en même temps que la future maman, est une très bonne chose : à deux, les chances de réussir sont multipliées !

Advertisements